Vous venez de ‘flasher’ sur un talent lors d’un entretien d’embauche ? Mais est-ce vraiment le bon ? Et est-ce le bon moment ? Malheureusement, il n’existe pas de formule magique pour savoir si un·e nouvel·le employé·e est le bon élément. En revanche, il existe une méthode pour tenter de réussir du premier coup. Engager un·e manager de transition vous permettra de prendre le temps pour trouver la perle rare et de savoir si votre besoin est réel. Avant de vous en dire plus, zoomons sur le coût d’un recrutement raté.

Quelles sont les erreurs de recrutement qui coûtent cher ?

Une erreur de casting est vite arrivée. Selon une étude Robert Half de 2015, 71 % des recruteurs indiquent en avoir déjà une. Or, se tromper de profil représente un coût élevé et une baisse de productivité notable. Ainsi, nous avons dressé la liste des erreurs qui mènent à un recrutement raté. Cela vous aidera à les prévenir et à trouver des solutions adéquates !

1. Faire passer la rapidité d’action avant la qualité

L’important pour réussir un recrutement, ce n’est pas de remplir une case vide le plus vite possible. Cela pourrait vous faire passer à côté du·de la candidat·e parfait·e. Or, quand l’humain se base sur son intuition ou sur sa première impression, ses décisions sont parfois biaisées. Ainsi, la rapidité ne doit jamais prendre le pas sur la qualité du recrutement. 

Certes, de nombreuses raisons expliquent la précipitation :

• Une surcharge de travail suite au départ d’un·e employé·e ;

• La perte financière potentielle liée au post vacant ;

• La pression exercée par un·e responsable pour que le poste soit pourvu de toute urgence…

Mais quelle que soit la raison, “tout arrive à point à qui sait attendre” ! N’allez donc pas trop vite : tous les bon·ne·s candidat·e·s n’affichent pas la mention « disponibilité immédiate” sur leur CV. MAIS attention ne soyez pas trop long non plus à donner votre décision lorsque le processus est lancé. Sinon, c’est le·la candidat·e qui pourrait aller voir ailleurs avant même que vous lui fassiez une offre !

Fixez des délais réalistes pour chaque étape de votre processus ou faites appel à un·e manager de transition qui sera opérationnel·le dès son arrivée. De cette manière, vous ne perdrez pas d’argent et pourrez prendre le temps qu’il faut pour analyser vos besoins et embaucher le bon talent.

2. Rechercher un·e remplaçant·e tête baissée 

Vous avez besoin de quelqu’un pour remplacer Thibaut qui vient de partir vers de nouveaux horizons ? Mais êtes-vous certain d’en avoir vraiment besoin ? Embaucher quelqu’un pour reprendre les missions d’une autre personne n’est pas forcément utile.

Et justement, c’est l’occasion idéale pour supprimer le poste, modifier son intitulé ou revoir l’étendue des missions. Ce conseil est particulièrement important en start-up ou les enjeux changent rapidement, l’obstacle d’un départ est l’opportunité d’étudier les enjeux réels du poste laissé vacant.

3. Embaucher le même type de profil, encore et encore…

Lorsque l’on dirige une entreprise, on a tendance à rechercher un type de personne en particulier. Pourtant, cette erreur de recrutement peut vous coûter cher. Effectivement, nous avons tout intérêt à travailler avec des personnes aux profils et aux compétences variés. Celles-ci pourront vous donner des idées novatrices et créer une valeur ajoutée au sein de votre équipe.

Comme l’a dit un jour l’entrepreneur et homme d’affaires William Wrigley, Jr. ( fondateur de Wrigley Company, entreprise de production de  chewing-gum) « Lorsque deux personnes d’une même entreprise sont toujours d’accord, l’un d’eux est inutile ».

Ces 3 erreurs de recrutement demandent un réel travail pour être corrigées. Si une erreur de recrutement a lieu, il faut remercier le nouveau talent et se remettre à la recherche d’une autre personne. Une situation  désagréable tant humainement que financièrement.

La question se pose de savoir : combien coûte un recrutement raté ?

90 000 € : voici le coût moyen d’un recrutement raté

En moyenne, le coût d’un recrutement raté oscille entre 30 000€ et 150 000€. Voilà ce que nous avons appris en lisant une étude ManPower, HR Voice et Open sourcing. Évidemment, ces coûts varient en fonction du type de poste.

Pour un technicien, un recrutement raté coûte environ 32 500€. Pour un cadre, on monte à 51 850€. Et pour un·e dirigeant·e d’entreprise, on atteint les 151 700€ ! Vous l’aurez compris, plus la responsabilité des postes pourvus est importante, plus le coût est important. 

Cette même étude dresse la liste des éléments qui impactent ce prix : 

• Perte de business ;

• Formation de la nouvelle recrue ;

• Coût du nouveau recrutement (estimé entre 20 000 et 50 000€) ;

• Impact sur l’image de marque ;

• Perte de motivation de l’équipe ;

• Coût du maintien en poste ;

• Frais liés au licenciement. 

À ces éléments, nous aimerions ajouter le processus de recrutement des recherches aux entretiens, l’intégration et le suivi du talent ainsi que les nombreux débriefings. Car tous ces moments sont des facteurs clés de la réussite de votre nouvelle recrue. 

Comment faire un sans-faute côté recrutement ?

Le fait de recruter de bons talents à de nombreux bienfaits. Non seulement pour votre business et son évolution, mais aussi pour le moral de vos équipes. Travailler avec une personne proactive, bien dans son ‘job’ et force de proposition est toujours plus plaisant ! Pour faire un sans-faute côté recrutement, veillez à suivre ces quelques conseils…

Analyser le poste avant de trouver son acquéreur

Embaucher le bon talent commence par une analyse précise du poste. Ce temps de prise de recul vous permet de définir les tâches, les responsabilités, les compétences nécessaires ainsi que les résultats attendus et l’environnement de travail. 

Éléments fondamentaux à la constitution de la fiche du poste. Elle vous aidera à planifier votre stratégie de recrutement pour embaucher le talent adéquat.

Alimenter son réseau même quand vous n’embauchez pas

Avant même que votre entreprise ne ressente le besoin d’embaucher, restez en veille et alimentez votre réseau au maximum. Vous pourriez découvrir des personnes aux profils intéressants et aux métiers utiles. Ces idées vous aideront également à recruter un grand nombre de candidat·e·s lorsque vous aurez besoin de recruter massivement. 

Plus vous pouvez développer de relations, plus vous avez de chances de trouver un·e employé·e qui match avec vos besoins le moment venu. Mais pour être sûr d’avoir le talent qu’il vous faut dans vos équipes et surtout gagner du temps, adoptez l’offre recrutement de Kador. Pour en savoir plus, contactez-nous.

Faire confiance à un·e kador pour occuper les postes stratégiques le temps de trouver un remplaçant·e

Autre conseil, pour réduire au maximum l’éventualité d’un recrutement raté, faire confiance à un·e kador est la meilleure solution. Vous pouvez externaliser toutes les fonctions stratégiques de votre entreprise sans aucun problème. Nos profils adorent le challenge. Ils aimeront sans aucun doute vous accompagner dans la création, ou le développement de votre start-up. Ils·Elles sauront vous donner les meilleurs outils et conseils pour pérenniser votre business !

FAIRE APPEL À KADOR

Le coût d’un recrutement raté peut être évité… 

Certes, nous avons envie de tout gérer nous-même lorsqu’on lance son entreprise, mais déléguer vous fera gagner du temps et de l’argent. Vous faire accompagner par des professionnel·le·s est donc la meilleure solution pour assurer votre processus de recrutement. En faisant appel à un·e kador, vous saurez si oui ou non vous avez besoin d’une personne qualifiée sur tel ou tel poste. Enfin, vous économiserez les coûts liés à la baisse d’activité. Car votre kador sera opérationnel·le instantanément !

Une startup qui se donne pour mission de faciliter la croissance d’autres startups. Comment ? Grâce au partage d’expérience et la volonté de créer un écosystème bienveillant au service des différentes phases de croissance des startups.

All Rights Reserved Kador ©2022. Created with ♥︎ by Kador team

GO TOP